Les timbres

Pour les sujets concernant les embouchures des cuivres.

Sylvain974
Messages : 73
Enregistré le : 04 avr. 2019, 22:40
Contact :

Les timbres

Message non lupar Sylvain974 » 13 août 2019, 12:04

Suite à la perte de mon précédent post sur le sujet, je reviens à la charge pour recueillir des expériences et tenter une classification (même grossière) des types d'embouchures.
Les classements par mensurations sont disponibles sur les brochures.
Ce que je voudrais, c'est les apréhender par deux autres critères très relatifs:
La sensation de la vibration et le rendu sonore

Je pense avoir trouvé ma position de lèvres et un bon 'setup' pour souffler des notes sur les 2 premières octaves.
En travaillant la sonorité sur 3 embouchures, Bach 7C, Yamaha 14B, Yamaha Shew Lead, je constate des sensations très différentes. De la 7C qui me parait terne et plate, la 14B avec plus de 'corps', à la Shew Lead qui permet encore plus de profondeur dans le grain sonore, une superbe brillance et des vribrations intenses qui rentrent par les oreilles ET les doigts.

Avant d'acheter une collection d'embouchures dont une Shew Jazz, une 1 1/2 C (sans mention FL ;)) ou que sais-je encore, est-ce que ce que je raconte là, ça vous parle?

Quitte à dire une bêtises, je crois qu'il y a déjà plus ou moins une classification notifiant:
- classique (harmonies et orchestres)
- jazz
- lead (sur-aiguës) qui s'adaptent aux trompettes en Ut souvent.
Pouvez-vous m'aider à débroussailler ou même à élaguer ?

Question subsidiaire: votre embouchure courante, l'avez vous choisi pour:
- son timbre
- sa capacité à etendre ou specialiser votre tessiture de jeu.
- son confort et sa faculté à prolonger vos sessions musicales
-...???

rico
Messages : 280
Enregistré le : 16 déc. 2012, 10:16
Localisation : nantes
Contact :

Re: Les timbres

Message non lupar rico » 14 août 2019, 08:52

Salut Sylvain,

Je vais essayer de te répondre le plus simplement possible. C'est un sujet extrêmement vaste et intéressant que celui de l'embouchure, et on pourrait en parler pendant des heures.

Il n'y a pas d'embouchure typée jazz ou classique, ça dépend de chacun. Timofei Dokshitzer, trompettiste au Bolchoï et soliste international jouait une Bach 7E tandis que Byron Stripling, fabuleux jazzman joue le lead avec une Bach 1C.

La première chose à comprendre, c'est qu'une embouchure ne peut faire que deux choses: soit te permettre, soit t'empêcher de jouer comme tu veux. Pause.

La composition d'une embouchure est tellement complexe que même les plus grands artistes se sont pétés les neurones à vouloir créer leur embouchure parfaite.

Personnellement, je joue plusieurs embouchures car je joue dans des contextes très variés, du lead en big band et orchestre de salsa à la musique de chambre ou au symphonique en musique classique. J'essaie de garder un diamètre correspondant à la taille de mes lèvres et de mes dents, et je joue plus sur les grains et les queues pour passer d'un style à l'autre. A ce propos, beaucoup de trompettistes se focalisent sur la cuvette, c'est à mon avis une erreur.

Dans ton cas, je ne me poserais pas trop de questions, vu que tu sembles avoir trouvé un matériel qui te convient. Tu progresseras d'autant mieux que tu travailleras avec un matériel stable.

Bonne journée,
Éric

Sylvain974
Messages : 73
Enregistré le : 04 avr. 2019, 22:40
Contact :

Re: Les timbres

Message non lupar Sylvain974 » 15 août 2019, 09:24

Les grains et les queues... c'est donc ici que se situerait la plage de 'brillance' de la texture sonore si je te comprends bien.

Pour le bugle, j'ai reçu une 2FL de D. Wick. J'ai pris celle-ci (par correspondance) suite à mes écoutes sur Internet, et celle-ci, c'est certain, je ne la changerai pas. Un grain minuscule (en plus je me suis trompé, j'ai pris une queue americaine et donc vraiment mince pour mon standard allemand) et la cuvette est abyssale.
Le son est souave et caverneux, et j'ignorais quel paramètre en est le principal responsable: grain ou cuvette... peut-être un peu les deux ?

Pour revenir à la trompette, la texture que je recherche est strictement l'inverse, agressive, brillante, nerveuse... mais un temps soit peu equilibrée sur toute la tessiture. La Shew lead serait parfaite si elle ne me faisais pas louper systématiquement mes attaques sous le Do grave.

J'ai trouvé un passage connu qui requiert exactement le genre de brillance dont je parle:
https://images.app.goo.gl/r6H5pnjF4nRTzNhJA
Quelle embouchure choisis-tu pour interpréter ça ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités